Biographie

Après ses études au Conservatoire Royal de Musique de Gand, où elle suit une formation vocale auprès de Zeger Vandersteene et Paule Daloze, Anne Cambier poursuit sa formation auprès de la célèbre pédagogue du chant Noëlle Barker à la Guildhall School of Music and Drama, à Londres. Elle participe en même temps à de nombreuses master classes auprès, entre autres, de Suzanne Danco, Hugues Quenod, Thomas Hampson, Geoffrey Parsons, Thomas Hemsley, Graham Johnson et Paul Hamburger. Pendant son séjour à Londres, elle interprète déjà plusieurs rôles auprès de diverses compagnies d’opéra et collabore régulièrement avec Les Arts Florissants sous la direction de William Christie.

Dès 1996, sa carrière prend son envol grâce, notamment, au Concours Reine Elisabeth. Elle collabore avec la plupart des orchestres belges et des chefs d’orchestre tels que C. Hogwood, A. Pappano, S. Ozawa, R. Goebel, P. Goodwin, P. Dombrecht et G. Octors.

En 1997, Anne Cambier débute à la Monnaie à Bruxelles. Suivent toute une série de rôles d’opéra, entre autres dans Parsifal (A. Pappano), Orfeo (Trisha Brown/R. Jacobs) avec reprises à Aix-en-Provence, Londres, Paris et New-York, Le Nozze di Figaro (A. Pappano), La Rappresentazione di Anima e di Corpo avec La Fenice sous la direction de Jean Tubéry. A l’Opéra de Flandre, elle interprète, entre autres, le rôle de Karolka dans Jenufa de Janácek, une production de Robert Carsen qui a également été interprétée au Japon sous la direction de Seiji Ozawa et reprise avec succès au Vlos en octobre 2004.

Elle interprète avec la compagnie d’opéra de chambre Transparant des mélodies de Barber et le rôle-titre de Zaïde, de Mozart (repris aux Festivals d’Edinbourg et de Covent Garden avec l’Academy of Ancient Music). Elle a surtout connu un franc succès dans le rôle de Seleuce (Tolomeo-Händel) dans une mise en scène de L. Hume avec Il Fondamento sous la direction de P. Dombrecht. La saison 2002-2003 a vu Anne Cambier comme Elisa dans Il Re Pastore de Mozart (Belgique, Pays-Bas). La saison dernière, elle a été une remarquable Papagena dans La flûte enchantée sous la direction de Marc Minkowski à la RuhrTriennale.

Anne Cambier possède un vaste répertoire de chansons et donne des récitals avec des pianistes tels que Jozef De Beenhouwer, Jean-Claude Vanden Eynden, Levente Kende et surtout Jan Vermeulen (fortepiano). Leur cd « Mozart-Haydn Lieder » a fait l’objet d’excellentes critiques.

Anne Cambier est régulièrement invitée auprès d’orchestres baroques tels que Musica Antiqua Köln, Les Agrémens, Il Fondamento, The Academy of Ancient Music, La Petite Bande… et se produit de plus en plus avec son propre ensemble baroque I Justiniani. Leur premier cd « Songs by Henry Purcell » a été accueilli en termes élogieux et a reçu un 10/10 pour l’exécution dans la revue spécialisée néerlandaise de premier plan ‘Luister’.
La saison dernière, Anne Cambier était l’invitée privilégiée du Festival des Flandres à Courtrai. L’été passé, elle était en tournée à l’étranger avec Il Fondamento et l’Israël en Egypte de Handel. Elle était également l’une des solistes dans la représentation pour enfants ‘Mozart Onvoltooid’, une production de Pantalone avec des concerts au Théâtre de la Monnaie bruxellois et à Vienne.

Anne Cambier est actuellement très active en Espagne : plusieurs enregistrements ont l’année passée ainsi été réalisés avec La Grande Chapelle, un ensemble sous la direction d’Àngel Recasens, qui explore la musique baroque espagnole. Elle donne également de plus en plus de concerts avec son propre ensemble ‘I Justiniani’ en Espagne.

Un certain nombre de concerts sont également prévus pour la saison 2006-2007 avec La Caccia Consort, l’ensemble du joueur de flûte à bec Patrick Denecker, ainsi que divers récitals avec Jan Vermeulen sur pianoforte. En 2007, l’opéra Jenufa de Janácek est également repris avec des concerts au Luxembourg.